Ondes de Forme

La question est de savoir s’il existe un vide où il n’y a rien, ou si ce vide est rempli de quelque chose, et notamment d’énergie. Les physiciens qui penchent pour la deuxième affirmation prétendent même que cette énergie est énorme, mais que nous n’avons juste pas encore trouvé le moyen de la transformer en énergie électrique ou mécanique. Je n’entrerai pas dans cette polémique, je me suis borné à observer certains phénomènes invisibles que je vais décrire ici.

J’ai observé qu’un objet introduit dans l’espace modifie la répartition de l’énergie dans cet espace. L’énergie globale n’en est pas affecté, mais il y a un changement de la répartition de l’énergie que l’on appelle « onde de forme ». Ce terme, finalement assez bien choisi, exprime le caractère ondulatoire, répétitif dans l’espace. Voyons quel est l’aspect d’une telle onde de forme, quelle est l’allure de la répartition de l’énergie ceci pour une paroi verticale par exemple:

ondeform

 

En bleu, il y a une augmentation du champ de torsion à droite, en rouge, il y a une augmentation du champ de torsion gauche. On appelle la première densification de l’énergie observée, tout près de l’objet, la première harmonique de l’onde de forme. Puis il y a la deuxième, puis la troisième, et ainis de suite, jusqu’à ce que l’on ne peut plus percevoir de changement significatif dans l’espace.

La première harmonique, celle qui se trouve à environ 25 à 30 cm de distance d’une paroi, elle est du type « négatif ». Cela veut dire, qu’elle diminue notre énergie et à cause de son champ de torsion gauche, décale légèrement notre axe vertical.

Les essais effectués avec un objet qui comporte une fente a donné un résultat intéressant: La taille et l’intensité de l’onde de forme devient plus grande. Cela veut dire que la première harmonique de l’onde de forme est aussi nettement plus négative au niveau de la fente. Cette observation peut expliquer partiellement l’effet « faille ».

odf_table

On pourrait d’ailleurs faire passer de l’eau dans un tuyau à travers cette fente, et observer de quelle manière l’onde de forme prend de l’ampleur. De même, si l’on prend un fil electrique à travers lequel circule du courant. On observe une aggravation de la perturbation de l’espace.

Nous ne sommes qu’au début d’une compréhension de ces ondes de forme. La dimension et l’intensité d’une onde de forme est influencée par des sources d’énergie dirigées sur cet objet. Si je prends deux sources d’énergie, et j’étudie leur effet sur l’onde de forme sur l’objet qui se trouve au centre, je peux avoir une immense variation de l’effet en fonction de l’angle que forment les deux sources d’énergie entre elles. Ceci est une manière concrète d’observer que l’angle de 60°, dit harmonique par les astrologues, augmente bel et bien l’énergie de l’onde de forme, alors que l’angle de 90° diminue l’intensité de l’onde de forme.

Les lignes telluriques ont une certaine ressemblance avec les ondes de forme. Mais surtout, il y a de nombreuses similarités. C’est d’ailleurs cela qui permet d’expliquer pourquoi la taille des lignes telluriques change en fonction de la position des astres. Une conjonction importante, par exemple une éclipse, augmente considérablement la taille des lignes, alors qu’un carré la diminue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *